La bière et l'expérience esthétique

Votre bière est-elle une chose ou une idée ? Que cherche à accomplir un brasseur lorsqu'il fabrique une bière ? Qu’est-ce qui définit une bière, dans l’esprit du brasseur et du consommateur ?

 

Lorsque nous nous posons la question de savoir ce qui définit une bière,  nous n'exprimons aucun doute sur l’appartenance d’une bière à une appellation, à une série de critères ou à une tradition. Nous cherchons simplement à savoir ce qui définit cette chose qui nous passionne, ce qu’est une bière dans l’esthétisme hédoniste.

 

Au gré des dégustations, nous remarquons qu'il existe finalement une individualité inhérente à chaque bière, non seulement en raison de la simple question de la cohérence des styles (entre eux), mais également de sa place vis à vis de notre expérience personnelle. 

 

 

Ainsi, pour chaque bière, nous abordons la dégustation avec une quantité incroyable de facteurs conduisant à une expérience unique et subjective. La "même" bière ne sera jamais identique.

Qu'en est-il de savoir si l'individualité et la variation d’expérience constituent des éléments clés pour définir ce qu'est une bière ? 

 

Qu’en est-il du brasseur, qui choisit de définir sa bière par rapport à sa propre perception des choses ? Cela restera-il dans l'esprit de la personne qui boit cette même bière ? 

Un brasseur doit avant tout créer des expériences


 

 

 

Bien que nous pensions qu'il est de la responsabilité du brasseur de fournir une qualité constante à la bière qu’il confectionne, nous croyons également que la perception de cette « qualité » dépendra de la subjectivité du consommateur. 

 

Plusieurs éléments peuvent intervenir dans la lecture ou l’appréciation d’une même bière. Ce peut être le tempérament du brasseur qui s’exprime, la qualité des ingrédients qui assure un résultat, la richesse de la biodiversité ou le tempérament des levures, le climat, la saison, la subjectivité du consommateur….

 

C’est donc tout un ensemble de paramètres qui intervient dans l’élaboration et la dégustation d’une bière. 

 

Dissoudre l'idée de la bière unique, comme une saveur attendue

Nous pensons qu’il faut accepter la nature fortuite de la fermentation et de la biodiversité afin d’éviter l’émergence d’une reproductibilité dans le processus d’élaboration, et ainsi fournir une expérience gustative unique.

 

C’est ce que l’on peut appeler la magie ! 


Certaines bières d’aujourd’hui ne respectent pas l’ensemble des caractéristiques qui définissent le style auquel elles sont rattachées. Elles s'inspirent plutôt des traditions de brassage, comme les bières de ferme ou les bières sauvages, qui se caractérisent par une flore bactérienne locale liée à un terroir. 

 

Dans le domaine de la fermentation - et surtout dans le domaine de la fermentation sauvage et spontanée - l'écosystème minuscule et fermé ainsi créé fonctionne en toute autonomie. En fin de compte, ce que nous offrons au monde est le résultat de cet écosystème minuscule, avec tous ses arômes, ses odeurs et sa délicatesse, encapsulés dans une bouteille ou un fût, à verser dans un verre. Une poignée de kilomètres plus loin et le résultat sera différent, inhérent à l'environnement et à l'écosystème propres du lieu.

  

Notre expérience nous incline à penser qu'il est préférable de dissoudre l'idée de la bière unique comme étant une saveur attendue, ou comme quelque chose de définit selon un cahier des charges. Ce faisant, nous sommes libérés - tout en continuant à nous en inspirer librement - des entrailles idéologiques, des notions historiques et culturelles des saveurs maltées. 

  

Nous disséquons, étudions et parlons de la bière et des procédures de brassages comme si cela était tangible. Mais la question de trouver ce qui la rend si attrayante ne sera jamais résolue ! Par contre, nous pouvons essayer de trouver la beauté qui émane d’elle. 

À travers notre brassage, nous avons créé la vie

Pas simplement dans la propagation des micro-organismes, mais de manière intelligible, agréable et discernable...

 

...nous avons fait en sorte que l'idée de cette bière existe, qu’elle soit vivante ! 


 

 

Et c’est en soit une reconnaissance, que quelque chose se trouve au-delà du simple mélange d’ingrédients.

 

Que ce ne soit pas simplement une bière en tant que boisson que nous consommons, mais plutôt un ensemble que nous avons créé dans notre esprit grâce à la mise en pratique de nos compétences techniques et artistiques pour créer une Expérience tangible.

 

Chaque bière a son propre petit monde.

 

 

Il existe encore une autre caractéristique clé qui permet de définir une expérience esthétique : le désintérêt. C'est-à-dire le désintérêt dans ce que nous attendons et dans ce que nous faisons, ainsi accepter ce qui Est. 

 

Beaucoup ont soutenu l’idée qu’il fallait aller au-delà de ce qui est recherché ou désiré. À l'image de l'art, qui sert d'exercice pour présenter des idées et des concepts - métaphysiques ou tout simplement sur la vie - d'une manière qui ne nous implique pas mais qui nous enrichit dans la compréhension de l'existence. 

 

La bière et sa conception doivent être un moment rafraîchissant pour les sens, tout autant que pour l'esprit.

 

Maxime & Karim

Écrire commentaire

Commentaires : 0